L'histoire du Sakura-Dojo

Notre dojo a été fondé en 1983.

Sakura-DojoSakura-Dojo

A cette époque nous étions SHOTOKAI, je pratiquais sous l'égide de Maître Tesuji MURAKAMI

Shotokai - Maître MURAKAMI

 

Maître Murakami

 

Triste journée que ce 24 janvier 1987, Maître Tesuji MURAKAMI décède. Il laisse un immense vide derrière lui, après avoir tenté pendant plusieurs mois de retrouver un leader, je décide finalement de rejoindre une autre grande personnalité de l'école Shotokai Maître Mitsusuke HARADA.

Maître Harada

Stage à Bruxelles en 1990 sous la direction de Maître Harada

Maître HaradaMaître Harada

Le Seishin-kai

Pour notre dojo l'aventure du Seishin-kai commence réellement par la Turquie !
En 1989, Monsieur Didier SIMON président de notre A.S.B.L. SAKURA-DOJO rencontra Monsieur Yénal KARAHAN, responsable de la Fédération Turque de karaté, à l'occasion d'un stage de Harada Senseï à Bruxelles.

Yénal Karahan & Didier Simon

Très vite une réelle amitié vit le jour entre ces deux karatékas passionnés. Inlassablement, nos deux compères vont échanger de la correspondance, des cassettes audio et vidéo. Yénal Karahan vint donner des stages en Belgique au Sakura-Dojo. Didier Simon souhaitait adhérer à l'organisation Seishin-kai. Ayant une formation Shotokan et Shotokaï depuis plus de vingt ans, il devait étudier rapidement les particularités de l'école, avec son ami, afin de transmettre ces modifications de style à ses élèves dans les meilleures conditions.

Délégation à Istambul

 

Une délégation du Sakura-Dojo séjourna à Istanbul pour peaufiner ce changement d'école.

 

Candidature

Le 17/01/1994, Monsieur Karahan proposa à Soke Tatsuno la candidature de Didier Simon en qualité de membre de l'organisation Seishin-kai. Cette candidature fut longuement étudiée et analysée par le comité directeur Seishin-kai à Osaka.
Pendant ce temps, Didier Simon perfectionnait ses techniques Seishin-kai et préparait son voyage à Osaka.

Osaka - Première visite au Japon

Le 21/11/1994, fort de sa préparation, il décolla de Bruxelles National pour Osaka afin de se présenter à Soke Tatsuno et fouler pour la première fois le sol du pays du Soleil Levant.
L'accueil de Soke Tatsuno et de tous les membres de l'organisation fut formidable. Avant de partir, Monsieur Simon avait demandé de pouvoir passer cette semaine de séjour chez l'habitant et non à l'hôtel.
Il voulait vivre ce premier séjour 100% à la Japonaise. Cette demande fut pleinement exaucée.
Il séjourna au premier dojo Seishin-kai d'Osaka en plein milieu d'un quartier purement Japonais.
Pas de trace d'occidental dans ce coin d'Osaka !

Dojo Seishinkai Osaka Dojo Seishinkai Osaka

C'est Madame Kuniba (la veuve de Soke Shogo Kuniba) en personne qui l'héberga dans un appartement au dessus du dojo.
Ce premier séjour fut fantastique. La caméra vidéo et le Nikon de notre président étaient sans cesse en action. .
Il eut également l'honneur de pouvoir occuper la pièce où se trouvait l'autel funéraire de Shogo Kuniba. Cette pièce ayant été transformée pour l'occasion en chambre à coucher à son intention, futon sur le tatami traditionnel.

Ce séjour fut très éprouvant physiquement : entraînement, visite de dojo, tourisme, entraînement, restaurant,entraînement, et des nuits très courtes. Notre président n'avait pas envie de perdre son temps à dormir, il y avait trop à voir et à faire dans ce pays dont il rêvait depuis 20 ans.

Didier Simon à Kyoto Soke Tatsuno & Didier Simon

En fin de séjour, il présenta un examen technique devant les responsables Seishin-kai afin de pouvoir obtenir l'homologation de son grade et la représentation de l'école en Belgique. Il dû présenter différentes techniques fondamentales en Seishin-kai et des Katas tant Seishin-kai que Shotokaï.

Dojo Osaka : Soke Tatsuno & Didier Simon

Le dernier jour, Soke Tatsuno organisa un banquet avec une immense fondue japonaise en l'honneur de son hôte. Plusieurs personnalités très importantes participaient à cette soirée. Il y avait même un réprésentant de la ville d'Osaka.

En fin de soirée, Monsieur Simon reçut son diplôme des mains de Soke Tatsuno, tandis que ses amis Japonais le submergeaient de cadeaux les plus divers.
Cette dernière nuit à Osaka fut très longue et particulièrement nostalgique. Monsieur Simon avait néanmoins hâte de revoir son épouse et ses élèves afin de tenter d'expliquer ce séjour. A part un gros problème de bagages suite aux multiples cadeaux reçus notre président fut de retour à Bruxelles National le 27/11 à minuit.

Dès son retour, il planifia le développement du Seishin-kai en Belgique. Il organisa des réunions avec les membres du comité de l'A.S.B.L. et les yudanshas (ceintures noires) du dojo. La presse, la radio répercutèrent son voyage au Japon et firent connaître le Seishin-kai en Belgique.

Le Seishin-kai Belgique était né. Il fallait maintenant le protéger comme une jeune pousse et le faire grandir.

26/03/95 : Une délégation de notre pays s'envola vers la Turquie, pour la première visite de Soke Tatsuno dans ce pays.

Second séjour au Japon

 

Didier Simon & Patrick Lombardo

 

23/08/95 : Monsieur Simon et son épouse Nathalie Morsa (Vice-présidente de l'A.S.B.L. Sakura-Dojo, Yudansha 2ème dan et responsable des sections enfants) décollèrent pour Osaka.

Ils y sillonnèrent le Japon pendant vingt jours. Monsieur Patrick LOMBARDO journaliste au magazine KARATE BUSHIDO était également de la partie. C'est notre plus beau souvenir du Japon avec le mont Fuji, Tokyo et sa baie, le lac Hamanaka, les auberges traditionnelles, etc.

Bureau Osaka : Soke Tatsuno & Didier Simon Japon : Photo de groupe

Tournoi à Osaka

En fin de séjour nous avons assisté au tournoi annuel Seishin-kai, avec la présence de Maître Hayashi.

Tournoi Osaka Tournoi Osaka

Visite de Soke Tatsuno en Belgique

Avril 96 : Arrivée de Soke Tatsuno en Belgique. A la demande de Monsieur Simon, Soke Tatsuno séjourna quatre jours dans notre pays.

A cette occasion, il dispensa son enseignement au honbu dojo (dojo central) mais également lors d'un stage international qui se déroula au complexe sportif de la commune de BRAIVES.

Soke Tatsuno a également été reçu par les autorités communales de HUY et de MODAVE, ainsi que par une délégation de la Ligue Francophone de Karaté de Belgique.

 

Stage en Belgique Stage en Belgique

Nouveau départ pour le Japon

Délégation Belge au Japon

Août 96 : Nouveau départ pour Osaka de notre président, Nathalie Morsa, John Simon et deux membres de la ligue francophone de karaté (Marcel Delhez - Lutfi Caliskan).

Mai 97 : Monsieur Simon et son épouse dirigèrent un stage Seishin-kai à Ostende pour 60 pratiquants.

Depuis le mois de janvier 1998, notre A.S.B.L. a opté pour Internet. Le secrétariat du Sakura-Dojo est informatisé à 100% par Nathalie MORSA à qui nous devons ce site. En plus du téléphone, fax et GSM, Internet est incontestablement le vecteur de communication de demain.

Le 1 mai 1999 Soke Tatsuno décède accidentellement à Osaka. Ce fut une très grande perte pour le SEISHINKAI et le karaté en général.

La désignation de son successeur fut des plus difficile, finalement HARADA Sadatomo accède à la fonction de SOKE de l'école en septembre 2003, il devient Président honoraire de l'International Seishinkai Karate Union (ISKU).

L'International Seishinkai Katate Union est particulièrement bien structurée et regroupe de très nombreux pays sur tous les continents.

Kuniba-kai

En novembre 1999, Kozo KUNIBA (fils du fondateur Shogo Kuniba) décide de créer la Kuniba kai. Didier Simon connait bien Kozo Kuniba, il a pratiqué avec lui mais aussi habité chez sa mère lors de son premier séjour au Japon.

Naturellement notre président fait le choix de rejoindre le Kuniba kai en mémoire de Soke Tatsuno mais aussi du fondateur Shogo Kuniba.

Didier Simon et Koza Kuniba

Notre épisode Kuniba kai se termine en août 2005 vu que Kozo Kuniba n’a jamais apporté le soutien nécessaire au développement de l’école chez nous. Nous devions faire un choix, soit continuer à végéter ou décider de quitter le Kuniba kai ! Cette décision de quitter le giron Kuniba kai n’a pas été facile mais nous devions le faire pour continuer à progresser.

Renseikai

En mars 2006, nous avons la possibilité d’adhérer au Renseikai. Cette école a été crée par Masuaki MINAMIDE après le décès de Soke Tatsuno.

Masuaki Minamide - Soke Président Renseikai Masuaki Minamide

Shihan Minamide était un ancien du Seishinkai très proche de Soke Tatsuno. Notre président avait aussi beaucoup pratiqué avec lui au Japon donc sa proposition d’adhésion était intéressante.

Malheureusement à cette époque Shihan Minamide luttait déjà contre une grave maladie. Nous avions le projet de l’inviter en Belgique pour lancer son école chez nous mais notre adhésion n’a jamais été réellement concrétisée. Shihan Minamide est finalement décédé en octobre 2009 laissant l’organisation Renseikai orpheline.

Une fois encore notre organisation se retrouvait son leader, notre président était de nouveau dans la situation d’un ronin mais il continua à se battre pour le Sakura-dojo et ses membres.

Reconnaissances : ISKU et DNBK

En 2007, Didier Simon rentre une candidature d’adhésion à la prestigieuse Dai Nippon Butoku kai de Kyoto. Le Hanshi Chalmagne représentant de la DNBK pour la Belgique accepte notre candidature avec plaisir et en mars 2008 notre dojo participe au 10ème Shibu Taikai de la DNBK Belge à Bruxelles.

Diplöme Honbucho

Parallèlement, Didier SIMON reprend contact avec le bureau exécutif du Seishinkai de Soke Harada Sadatomo via le Kaicho aux USA afin de proposer la candidature de la Belgique. Notre candidature est accueillie favorablement et Didier SIMON redevient le Honbucho de l’ISKU Belgium comme à l’époque de Soke Tatsuno.

En peu de temps le Sakura-Dojo a obtenu une reconnaissance de l’ISKU et de la DNBK, ce qui signifie aussi une reconnaissance des grades et titres de tous les pratiquants de notre dojo par ces deux grandes organisations.

Diplöme ShihandaiDiplöme Shihandai

En août 2008, notre président obtient le titre de Shihandai Karate-do.

En janvier 2010 Hanshi Chalmagne propose Didier Simon pour la certification au titre de Renshi. Nathalie Morsa, notre webmaster et Vice-présidente du Sakura-Dojo est proposée au titre de Shidoin.

Diplöme RenshiTraduction diplôme Renshi

Avec l’assentiment de Hanshi Chalmagne, Nathalie Morsa rénove complètement le site web de la DNBK Belgium et devient également le webmaster officiel de la DNBK-Belgique.

Coordination Afrique francophone

Au même moment, Le Kaicho de l’ISKU nomme Didier Simon comme coordinateur pour l’Afrique francophone avec pour objectif de prospecter pour l’adhésion de nouveaux pays à l’ISKU. Les négociations débutent avec le Bénin et la RDC., d’autres pays africains sont aussi contactés.

Pascal HERADY MAMBWE

En mars 2010, Didier Simon finalise le dossier RDC. Il propose Pascal HERADY MAMBWE, Président de la RDC Japan Karate Association pour le poste de Honbucho RDC.

Après vérification du dossier, Kaicho accepte la candidature de Monsieur HERADY MAMBWE qui devient le Honbucho de l’ISKU pour la RDC.

En mai 2010, Hanshi Chalmagne intègre Didier Simon et Nathalie Morsa dans le comité exécutif de la DNBK Belgium.

Il faut également noter que depuis le mois de janvier 1998, notre A.S.B.L. a opté pour Internet qui est incontestablement le meilleur vecteur de communication. Le secrétariat du Sakura-Dojo a toujours été informatisé à 100% par Nathalie Morsa à qui nous devons ce site. Nous disposons donc du téléphone, fax, GSM et Internet pout toutes nos communications nationales et internationales.

Nous espérons que ce site sera le point de départ d'échanges et de communication entre d'autres karatekas passionnés et nous. C'est en tout état de cause notre souhait le plus cher.

logo estampe